Comment improviser à la guitare ?

Improviser à la guitare

L’improvisation à la guitare est un exercice qui permettra à tout guitariste de progresser. Même si vous êtes un débutant, improviser à la guitare vous aidera à accélérer votre formation. Pour les personnes qui font de la guitare depuis longtemps et qui la maîtrise, l’improvisation vous permettra de consolider encore plus votre formation. Vous devez comprendre qu’improviser à la guitare n’est réservée qu’aux guitaristes professionnels. Il est même conseillé aux débutants de s’essayer à l’improvisation temps en temps. L’objectif pour le débutant n’est pas d’être un excellent improvisateur, mais de développer quelques réflexes. Le but de cet article est de vous aider à mieux improviser à la guitare.

L’improvisation à la guitare : c’est quoi ?

L’improvisation à la guitare c’est quoi 
L’improvisation à la guitare c’est quoi


Avant de rentrer dans le vif du sujet, voyons tout d’abord ce que c’est que l’improvisation à la guitare. L’improvisation est le fait de créer des choses sans aucune préparation au préalable. Ainsi, improviser à la guitare sera par exemple le fait de créer une mélodie ou de jouer des notes jamais jouées, et ce, sans les avoir écrits à l’avance.

l’improvisation consiste à faire, à créer sur le coup, des mélodies qui sont simples et agréables à attendre. Pour faire de l’improvisation, il faut connaitre les outils essentiels de la musique que sont les gammes. Vous devez connaitre la gamme d’un morceau avant de vouloir improviser sur ce morceau. Et pour connaitre la gamme, l’analyse de la chanson est le seul chemin.

Se lancer à l’improvisation

Pour réussir improviser à la guitare, il n’y a pas quatre chemins. Il y en a qu’un seul, c’est l’audace. Vous devez oser faire le premier pas. L’une des choses les plus difficiles en improvisation, c’est de faire le premier pas. On a peur de l’idée que les autres auront de nous si jamais on ne réussit pas notre improvisation. Mais sachez une chose, vous ne pouvez pas maitriser l’improvisation sans faire des erreurs, cela est impossible. Donc, n’ayez pas honte, dépassez les préjugés et lancez-vous. À la fin, vous aurez raison et les autres auront eu tort. Comme le disent certains, « C’est l’arrivée qui compte ».

Le début sera un peu difficile certes, mais lorsque vous aurez développé tous les réflexes, cela paraitra tellement simple pour vous. Ne vous posez donc pas de question, munissez-vous de votre gamme pentatonique et lancez-vous.

En improvisation, l’on joue ce qu’on veut. Tout dépendra de vous. Il vous suffira de jouer des notes qui ne sortent pas des positions de la gamme pentatonique du morceau sur lequel vous improvisez. Jouez une première note, enchaînez avec une autre et ainsi de suite. Vous n’aurez pas un résultat extraordinaire, mais au moins, vous aurez débuté. Car la clé, c’est de faire le premier pas.

Improviser à la guitare : S’améliorer

Vous pouvez procéder de plusieurs manières pour développer vos compétences d’improvisateur et devenir encore meilleur. Commencez par améliorer votre technique. Nous faisons allusion aux techniques comme le vibrato, le sweeping, le saut de corde. Il y a aussi les techniques de legato que sont le pull off et le hammer-on. Une fois que vous aurez maitrisé toutes ces techniques, appliquez-les sur la guitare en essayant de faire de l’improvisation. Pensez aussi à améliorer votre rythme.

Toutefois, le plus important, c’est d’improviser sur des chansons que vous aimez. Commencez à improviser sur les chansons de vos musiciens préférés. Cela vous aidera à vous mettre davantage dans le bain et à progresser plus vite. Faites comme si ces chansons vous appartenaient. Arrangez-les comme vous le souhaitez. Et ressortez-les sur des improvisations. C’est de cette façon que vous arriverez à être meilleur comme eux.

Votre improvisation et le résultat que vous aurez dépendront de l’état d’esprit dans lequel vous serez. Si vous êtes joyeux, cela se ressentira dans votre improvisation. Votre jeu dépendra de votre personnalité, de votre humeur. Votre musique est censée donner de la bonne humeur autour de vous donc avant de vous lancer, soyez disposé. Réunissez tous les critères qui vous permettront de mieux improviser. 

Les différents types d’improvisation

Nous avons tout d’abord l’improvisation caractérisée de total ou libre. Ce type d’improvisation est plus pratiqué par les musiciens qui font du jazz. Ensuite, il y a l’improvisation que l’on fait à partir d’une gamme ou du mode de musique.

La particularité de cette improvisation c’est qu’elle permet de faire ressortir quelques notes d’une gamme. Enfin, il y a l’improvisation tonale. C’est une improvisation qui se fait sur une multitude d’accords. Cela peut se faire aussi sur plusieurs tonalités.

Cependant, cela ne veut pas dire que vous devez forcément aboutir à ces 3 types d’improvisation. Vous avez la possibilité d’utiliser ces 3 types d’improvisation pour en faire une seule. Vous pouvez créer votre propre style. Et c’est cela le but de l’improvisation. Il s’agit de se baser sur un morceau pour ressortir un autre morceau, mais qui sera propre à vous.

Improviser à la guitare : Pourquoi avoir des bases en guitare ?

Jouer de la guitare parait facile lorsqu’on voit les musiciens le faire. Mais cet avis change rapidement lorsqu’on décide soi-même de faire de la guitare. En effet, lorsque vous décidez de faire de la musique et que vous choisissez comme instrument, la guitare ; vous vous rendez compte que c’est plus difficile qu’on ne le croit. Il y a des pré-requis pour pouvoir jouer à la guitare. Il y a certains fondamentaux à connaitre. Vous devez connaitre les bases. Vous êtes obligé de connaitre les accords, de savoir ce que c’est qu’une gamme. Il vous faut apprendre à positionner vos mains sur le manche de la guitare. Apprendre de la guitare n’a rien d’amusant et cela vous prendra environ 4 années avant de la maîtriser totalement.

C’est après et seulement après que vous aurez une certaine connaissance que vous allez vous lancer à l’improvisation. Lorsque vous improviserez, il vous faudra vous baser sur toutes les connaissances que vous aurez acquises. L’improvisation à la guitare est un peu comme le langage. Quand on parle, on improvise nos mots. L’on a reçu des connaissances en vocabulaire et en grammaire et quand on s’exprime, c’est toutes ces connaissances qu’on met en pratique. Et ce qui est intéressant, c’est que cela se faire de façon systématique.

Comment improviser à la guitare ?

Improvisation à la guitare - Pourquoi avoir des bases en guitare 
Improvisation à la guitare – Pourquoi avoir des bases en guitare

Les premiers pas en improvisation solo

En premier, il vous faudra apprendre la gamme pentatonique. Elle vous permettra d’improviser sur un blues. Le blues est très riche cependant, on peut s’amuser en se servant de la gamme du pentatonique mineur de Do.

Ensuite, il vous faut jouer modal sur un nombre d’accords limité. Concentrez-vous sur la note principale du mode, tel que le mode dorien joué sur un accord mineur. Voici la liste des différents modes : dorien, phrygien, lydien, myxolydien, locrien, éolien, mode I.

Enfin, jouez dans une tonalité. Il faut trouver la tonalité d’un morceau ou d’une succession d’accords pour jouer la gamme de cette tonalité. Pour effectuer cette étape, il faut savoir comment est l’organisation d’une tonalité.

Improviser à la guitare : Organisation des gammes majeures

Premier degré : accord Majeur/Majeur 7 → Do Majeur/Majeur 7

Deuxième degré : accord mineur/mineur 7 → Ré mineur/mineur 7

Troisième degré : accord mineur/mineur 7 → Mi mineur/mineur 7

Quatrième degré : accord Majeur/Majeur 7 → Fa Majeur/Majeur 7

Cinquième degré : accord Majeur/Majeur 7 → Sol Majeur/Dominant 7

Sixième degré : accord mineur/mineur 7 → La mineur/mineur 7

Septième degré : accord diminué/mineur 7, bémol 5 → Si diminué/mineur 7, bémol 5

Vous vous retrouverez dans la tonalité de Do Majeur, si vous jouez un de ces accords. Toutefois, on peut retrouver certains accords dans plusieurs autres tonalités. Par exemple dans la tonalité de Fa Majeur. Dans ce cas, il faut repérer les accords par groupe ou par cadence.

Par exemple, si vous avez les accords Ré Mineur 7, Sol 7, Do Majeur 7, La Mineur 7, le Ré Mineur peut être un accord issu de Do et de Fa. Sol7 n’appartient pas à la tonalité de Fa Majeur mais il apparait dans celle de Do Majeur.

Improviser à la guitare : La gamme pentatonique

Avant de jouer la gamme pentatonique, vous devez trouver d’abord où la jouer. Tout d’abord, trouvez la tonalité du son sur lequel vous voulez improviser le solo à la guitare. Aidez-vous de la grille d’accords et prenez les accords mineurs. Puis commencez la pentatonique par la note correspondant à l’un de ces accords. Jouez là et voyez si ça sonne juste, c’est bon. Ensuite, dès que vous aurez trouvé là où vous devez jouer, vous pouvez commencer à faire des phrases avec les mélodies.

Obtenir un bon son au solo

Il y a plusieurs règles à respecter, en l’occurrence les résolutions, lorsqu’on veut improviser un solo à la guitare. Pendant que vous jouez des phrases, vous devez toujours vous arrêter sur des règles précises selon l’accord qui est en train de passer. En plus du rythme, cette technique fera bien sonner votre solo. Pour trouver les notes précises, il faut regarder les accords et analyser les notes qui les composent. C’est sur elles qu’il faut finir les phrases musicales.

Quels sont les effets pour improviser un solo ?

Quels sont les astuces pour improviser à la guitare
Quels sont les astuces pour improviser à la guitare

Le toucher

Lorsque vous improvisez en solo, la façon dont vous allez approcher une note est appelée le toucher. Il existe plusieurs manières d’attaquer une note. Habituellement, lorsqu’on veut jouer une note, on met le doigt sur la corde puis on la pince ou on la gratte. On peut aussi glisser jusqu’à la note, c’est le slide. Quant au bending, il consiste à pousser la corde pour changer la note.

Il existe également les Hammer et leur inverse, les pulls off. Il s’agit ici pour un droitier par exemple de jouer une première note normalement avec un doigt de la main droite, et de taper la corde pour faire sonner une autre note, à l’aide d’un autre doigt de la main gauche. Les pulls off sont l’inverse des Hammer.

Comment harmoniser l’improvisation et les accords ?

N’oubliez pas que votre objectif est de jouer des notes qui s’accordent correctement aux accords sous-jacents. De ce fait, votre improvisation solo, semblera bien mieux correspondre à la chanson, plutôt qu’en utilisant simplement la méthode du manche à position fixe pendant la première étape. Vous donnerez surement ainsi, des instants de pur bonheur et jouissance à vos auditeurs, lorsque vous arriverez sur les notes importantes de votre solo.

Improviser à la guitare : Première méthode

Tout d’abord, vous pouvez décaler simplement le motif de votre manche afin qu’il corresponde à l’accord. Supposons que vous improvisiez sur un rythme blues de 12 mesures en La par exemple. l’enchaînement des accords nécessite les accords de La, Ré, Mi 7.

Au lieu d’appliquer la gamme du pentatonique de La Mineur pendant toute la chanson, décalez votre motif lorsque votre morceau passe à l’accord de Ré, afin que le motif soit sur la pentatonique de Ré Mineur. Puis, lorsque la chanson arrive à l’accord E 7, appliquez la pentatonique E Mineur. Ainsi, vous verrez que chaque partie de votre improvisation, aura l’air de mieux correspondre au parcours musical de la chanson. En adoptant cette approche, vous vous rendrez compte que la seconde approche s’ouvre à vous aisément.

Deuxième méthode

Avec la deuxième approche, vous allez choisir vos notes selon les tonalités des accords, c’est-à-dire, les notes qui sont utilisées dans chaque accord. Prenons à nouveau l’exemple du blues en La. Restez concentré sur les notes A, C et E, pendant les accords. Puis D, F dièse et Fa pendant l’accord D et finalement concentrez-vous sur E, G dièse, B pendant l’accord E7. On a simplement ici les notes de ces accords.

Aussi, si vous jouez seulement de ces notes, votre jeu restera assez limité. L’astuce que vous pourriez utiliser c’est en quelque sorte d’atterrir sur ces notes. Il s’agit juste de les faire paraître à la fin d’une phase musicale, ou de les désigner dans vos mélodies comme les notes qui sont le plus longtemps tenues. Cette technique aide à relier votre improvisation solo à l’évolution des accords sous-jacents.

Improviser à la guitare : Les triades

On utilise les triades pour ouvrir le jeu du musicien et pour lui éviter de jouer des gammes diatoniques et pentatoniques. Ce sont des accords de 3 notes. Il est possible de jouer une triade à partir de la première note ou racine : c’est la triade de la position racine ; de la deuxième note : c’est la première inversion, et de de la troisième note : qui est la seconde inversion.

Vous pouvez apprendre toutes les triades pour les jouer dans une gamme majeure.

Dans la gamme de Do Majeur par exemple, vous avez : triade en Do Majeur, triade en Ré mineur, Triade en Fa Majeur, triade en Sol majeur, triade en bémol. Vous pouvez également vous servir de toutes ces triades en improvisant avec une gamme de Do majeur, de La mineur, ou de La mineur pentatonique.

Résumé

En résumé, sachez qu’improviser à la guitare est simple à débuter. Il vous suffit juste de dépasser vos a priori et de vous lancer, car vous y trouverez surement beaucoup de plaisir ! De plus, il vous sera d’autant plus facile de découvrir l’univers de l’improvisation à l’aide d’internet. Vous y trouverez des cours et des exemples pratiques pour vous exercer.

En improvisant, vous irez au-delà de vos habitudes, et pour y arriver vous passerez inévitablement par un long travail sur l’instrument et sur vous-même. N’oubliez pas qu’il est nécessaire de se renouveler en improvisation et de toujours trouver du plaisir en incluant de nouvelles idées de jeu.

L’improvisation reste une voie intéressante pour tester vos techniques de jeu, votre rythme, explorer votre créativité. Votre instrument de musique sera le guide qui vous permettra d’explorer ce chemin et de découvrir l’univers de l’impro ! alors n’hésitez plus à vous lancer !

Articles recommandés