Quels sont les principaux accordages de guitare ?

Accordages de guitare

L’accordage d’une guitare consiste à régler la tension des cordes d’après un standard de hauteur de note. L’apprentissage des accordages de guitare est la chose la plus intéressante pour un débutant. Parce qu’ils permettent de jouer autant de chansons que possible à la guitare. Il existe de nombreux accordages de guitare possibles. Et ce n’est pas toujours facile de se retrouver parmi tous ces accords. Pour cela, on va énumérer quelques accordages de guitare que vous devez apprendre en premier lorsque vous débutez. 

Accordages de guitare standard

Accordages de guitare
Accordages de guitare standard

La plupart des guitares ont 6 cordes, qui sont accordées selon l’accordage dit « standard ». Cet accordage standard commence de la plus grave à la plus aiguë c’est-à-dire de six à un, c’est : Mi (grave)  La Ré Sol Si Mi (aigu). Dans certains cas, on peut rencontrer la notation anglaise, il est donc important de noter que :

E = Mi (E majuscule car corde grave)

A = La

D = Ré

G = Sol

B = Si

e = Mi (e minuscule car corde aiguë)

Les cordes consécutives d’une guitare sont accordées à la quarte juste (deux tons et un demi-ton diatonique) à l’exception de l’écart entre la 3e et la 2e corde où c’est une tierce majeure (deux tons). On va apprendre la manière de procéder à l’accordage standard d’une guitare.

Le contexte

Les guitares d’aujourd’hui sont faites pour pratiquer une gamme tempérée. Les notes de cette gamme tempérée sont produites par le biais de frettes. Celles-ci sont fixées sur le manche de la guitare. Mais il y a eu un temps où les frettes étaient mobiles. Le rôle de l’accordage standard est donc de faire correspondre le son des cordes à vide au son obtenu tout en jouant sur les frettes des autres cordes.

L’utilisation de la gamme tempérée sur les guitares a un impact lorsqu’on veut accorder en utilisant la méthode de l’accordage par les harmoniques des cordes à vide.

Accordages de guitare par l’utilisation d’un accordeur

Afin de procéder à l’accordage, la façon la plus simple est d’utiliser un accordeur. Ce dernier indique si la note est trop basse ou trop haute à chaque fois qu’on joue une corde à vide. L’accordeur le plus simple a un bouton simple que l’on peut utiliser pour sélectionner la corde courante. Il a une aiguille ou un indicateur dont le rôle est de montrer si on est au-dessus ou en dessous de la bonne note.

Toutefois, cet accordeur permet uniquement l’accordage classique. On a d’autres accordeurs qui reconnaissent directement la note courante de la corde et ils indiquent si on est au-dessus ou en dessous de sa fréquence correcte. A titre illustratif, en jouant une corde, l’accordeur affichera les lettres correspondantes aux notes désirées. Il suffit de le régler ensuite.

Afin de mieux comprendre :

E ou 1E = Mi est aigu;

B ou 2B = Si;

G ou 3G = Sol;

D ou 4D = Ré;

A ou 5A = La;

E ou 6E = Mi est grave.

Les nombres 1E, 2B, etc. indiquent la position de la corde, donc la plus épaisse est 6E et la plus fine est 1E.

Par exemple si je joue la troisième corde en partir du bas, c’est-à-dire à partir de la corde la plus fine, lorsque la note est correcte, l’accordeur affichera G ou 3G.

Accordages de guitare par utilisation d’un diapason

Accordages de guitare
Accordages de guitare – Utilisation de diapason

Le diapason est un outil qui produit un son dont la hauteur est fixe dans le but d’obtenir une note de référence (un La). Cette référence permet aux musiciens d’accorder leurs instruments de musique. Donc dans les méthodes précédemment décrites, on considère qu’on a au moins une note de référence afin de pouvoir ajuster correctement une corde. Cette corde est généralement le La et après on accorde les autres cordes en fonction de celle-ci.

On peut donc se servir du diapason donnant un La à 440 Hz pour accorder la cinquième corde en partant de la plus aiguë. Le diapason ne doit être frappé ni sur le corps de la guitare, ni sur son manche. Mais plutôt sur une surface dure et incassable ou sur la cuisse afin que les deux tiges métalliques puissent résonner.

Pour les guitares acoustiques, on pose doucement la partie du diapason sur la table d’harmonie avant de jouer la corde de La. Pour les guitares électriques, c’est différent parce qu’on place d’abord le diapason devant le micro avant de tirer la corde La.

La tension de la corde doit être ajustée jusqu’à ce que ses notes se confondent avec celle du diapason. Si les deux notes sont un peu différentes, leur son mélangé produira un léger battement plus lent et proche. On doit ajuster la tension de la corde afin de ralentir puis éliminer ce battement. On peut aussi recourir à un autre instrument qui a été réglé pour donner le son La ou utiliser la tonalité du téléphone même lorsqu’on joue en ligne. Toutefois, on doit trouver le point exact pour supprimer les battements. C’est assez difficile car ça nécessite d’avoir une oreille musicale.

Méthode des battements entre cordes adjacentes

On peut appliquer de la même manière la méthode de battements entre une corde déjà accordée et l’une de ses cordes adjacentes. Car il est connu que dans la tablature suivante, chaque paire de notes jouée sur des cordes adjacentes doit produire la même note.

Cette méthode a ses limites et inconvénients. En effet, une toute petite erreur sur une paire de cordes adjacentes peut se répandre sur les autres paires qui suivent.

D’un autre côté, il faut noter qu’il est plus pratique d’appuyer sur l’une des notes de chaque paire de corde en utilisant le pouce de la droite. La main gauche servira à régler les mécaniques. On utilisera le majeur et l’annulaire de la main droite pour jouer successivement ou simultanément les notes de cette paire.

Méthode des battements avec une seule corde de référence

Cette version est une autre version de celle des battements entre cordes adjacentes. Elle suppose que la corde La a été accordée et toutes les autres cordes sont accordées par comparaison avec cette seule corde de référence. C’est une méthode qui fonctionne mieux que la précédente. Elle produit un accordage plus naturel à l’oreille que celui tempéré obtenu à l’aide d’un accordeur électronique.

Toutefois, on peut rencontrer des difficultés. C’est-à-dire qu’à chaque étape on doit utiliser la main gauche pour presser une frette. Le tout en se servant de la main droite pour jouer deux cordes, puis pour régler une mécanique. Pour le réglage des cordes Si et Mi aiguës, cela nécessite de jouer avec la seule main droite une harmonique naturelle sur deux notes frettées de la corde La.

E|——————————–0———|

B|——————-0———————-|

G|————-0—————————-|

D|——-0—– —————————-|

A|-0—–5—–10—-2(HN/8ve)—-7(HN/8ve)-|

E|-5—————————————-|

MD: p en 14      p en 19

On accorde la corde Si en jouant d’abord le Si à la frette numéro 2 de la corde La et on augmente d’une octave en touchant la corde avec le pouce de la main droite à la frette 14 (2 + 12) en même temps  puis on utilise le majeur ou l’annulaire de la main droit pour pincer la corde La. On joue rapidement ensuite la corde Si à vide avec la main droite et enfin il faut faire des ajustements jusqu’à ce que les battements disparaissent.

Pour la corde Mi aigue, on joue la frette 7 de la corde La en touchant cette corde à travers la grille 19.

Accords par harmoniques

Cet accordage est complètement juste car il est basé sur un accord de quarte naturelle. Pendant que la gamme tempérée utilisée par la guitare n’est pas entièrement la quarte naturelle. L’écart entre les deux cordes est négligeable mais cumulatif.

Dans la méthode suivante, il existe une valeur maximale entre la corde Sol et Si par rapport à la méthode de l’accordage précédent. Ils seront décalés de 1/3 de comma et un 12e de demi-ton. Dans ce cas l’erreur d’accordage est moindre.

Pour un accordage sur La (440 Hz), le Si tempéré est à 246,94 Hz. Un écart de 1/3 de comma correspond à environ 1,2 Hz, soit un battement perçu entre les deux cordes d’un peu moins d’une seconde. Donc les paires de notes harmoniques dans la tablature produisent la même note. Attention toutefois, car cette méthode n’est pas tout à fait fiable.

Accordages de guitare alternatifs

Accordages de guitare
Accordages de guitare alternatif

La guitare est particulièrement adaptée à la pratique de la scordatura dans la musique pour luth. Elle a l’avantage de faciliter l’utilisation des cordes à vide, qui forme un accord ouvert.

Les accordages de guitare en quartes : E A D G C F / Mi La Ré Sol Do Fa

L’intervalle entre la note d’une corde à vide et la suivante est toujours le même c’est a dire la quarte juste. On peut l’obtenir à partir des accordages de guitare standard. Le Si aigu monte en do et le Mi aigu monte en Fa. On peut trouver tous les graphiques visuels sur le manche grâce à cet accordage.

Les accordages de guitare en quintes : C2-G2-D3-A3-E4-B4 / Do Sol Ré La Mi Si 

Dans ce cas, l’accordage du violon est utilisé comme modèle. Il a pour avantage d’avoir une plage plus large que les autres accordages. Avec le même nombre de cordes, il nécessite des cordes spéciales. La Mi grave habituelle devient douce et se détend vers le Do. La Mi aiguë ne supporte pas la tension requise pour le pousser en Si.

New Standard Tuning : C2-G2-D3-A3-E4-G / Do Sol Ré La Mi Sol

Inventé en Septembre 1983 par Robert Fripp, dans ces accordages de guitare, on a remplacé le Si par une corde de Sol. Parce que la tension appliquée à la corde était trop grande. Ce qui provoquait une rupture prématurée de la corde. Donc en 2012, Fripp a suggéré d’utiliser une corde de La de 7/1000 de pouces au lieu de Sol pour se rapprocher du All Fifth Tuning et a suggéré que cette nouvelle méthode soit appelée le NST 1.2.

Drop D : D A D G B E / Ré La Ré Sol Si Mi

Il est très courant dans les groupes de Rock et de métal. Ce type d’accordages de guitare consiste à descendre la corde la plus grave d’un ton. Il permet de jouer avec un seul doigt, un accord de quinte sur les trois cordes graves.

Open E : E B E G# B E / Mi Si Mi Sol# Si Mi

Principalement utilisé dans les musiques folkloriques et blues américain, ces accordages de guitare ont pour avantage de faire jouer la basse et l’octave en alternance. Soit à vide, en barré ou avec un bottleneck.

Open G : (D) G D G B D / (Ré) Sol Ré Sol Si Ré

Rendu célèbre par Keith Richards, aussi bien en acoustique qu’en électrique, cet accordage est souvent joué sans la 6eme corde. On dit que Keith Richards a trouvé son « son légendaire » en jouant avec un accordage normal. Et ayant cassé sa corde de Mi grave, il a baissé d’un ton sa corde La et sa corde de Mi pour jouer en Sol majeur sur 5 cordes.

Drop C : C G C F A D / Do Sol Do Fa La Ré

Le drop C est utilisé généralement par les groupes de metal. Dans ces accordages de guitare, les cordes de La Ré Sol Mi est un ton plus grave. Quant à la grosse corde, elle est 2 tons plus basse. Il est plus prudent d’utiliser des cordes épaisses car la tension des cordes est faible

Mi bémol : Eb Ab Db Gb Bb Eb / Mib Lab Réb Solb Sib Mib

Ce genre d’accordages de guitare sont généralement utilisés pour avoir un son plus lourd. Mais aussi pour être facilement en coordination avec la gamme du chanteur. Toutes ces cordes sont basses mais les musiciens ont tendance à désigner les notes comme si l’accordage était standard.

Les accordages de guitare : Accords ouverts

Ces accordages de guitare sont principalement utilisés dans la musique bretonne ou irlandaise. Parfois aussi pour une certaine musique orientale, indienne.

Le Sol majeur et le sol mineur

Sol majeur : D G D G B D / Ré Sol Ré Sol Si Ré

Sol mineur : D G D G Bb D / Ré Sol Ré Sol Sib Ré

Ces accordages de guitare sont particulièrement appréciés des guitaristes. Ils conviennent également à la musique dite « celtique »

Open C : C G C G C E / Do, Sol, Do, Sol, Do, Mi

Il est utilisé par les guitaristes acoustiques contemporains. On retrouve cet accordage le plus souvent dans le blues, le rock et le métal. L’un de ces avantages est qu’il ressemble à l’accordage de Drop D. Ce qui simplifie l’utilisation des Power Chords. Toutefois, on va plus loin en posant un doigt et en jouant toutes les cordes pour avoir un accord complet (Do Majeur avec les cordes à vide).

Les guitares à sept cordes 

Ces guitares comportent une corde plus grave. Elles sont généralement accordées avec Si. On obtient donc B E A D G B E / Si Mi La Ré Sol Si Mi. L’avantage de cet accordage de guitare est qu’on peut répéter les sons très graves sans modifier l’agencement des cordes. On conserve ainsi les schémas de gammes usuels. Les utilisateurs de ces guitares incluent Steve Vai de Korn, Brian Welch et James Shaffer, etc.

Articles recommandés