Le canal carpien main et le guitariste

DÉTAILS DU FICHIER JOINT Les-zones-affectées-par-le-canal-carpien.jpg

La guitare est un instrument de musique à cordes pincées jouée avec les doigts de la main pour produire des notes différentes; en fonction de la corde pincée. Jouer à la guitare demande une participation active des doigts et du poignet car ceux-ci restent longtemps en activité et ils sont constamment pressés par les cordes rigides de l’instrument. Par conséquent, le guitariste est très exposé au syndrome du canal carpien main.

Le canal carpien est défini comme étant une structure anatomique qui se situe sur la face interne du poignet. Il est limité par d’autres organes de part et d’autre. À l’avant nous avons le ligament annulaire, sur les côtés et en arrière il se borde par les différents os qui constituent le poignet.

Dans cet article, nous vous présenterons le canal carpien main et ses contours et également pourquoi il touche beaucoup les guitaristes.                                                  

Syndrome du canal carpien main  

Lorsqu’on assiste à une compression du nerf médian lors de son passage dans le canal carpien qui héberge les tendons qui se dirigent jusqu’aux doigts, on parle de syndrome du canal carpien. En effet, l’influx passe difficilement quand on comprime le nerf et les symptômes de la pathologie apparaissent.

C’est une pathologie qui affecte les muscles, les tendons ou les nerfs. Elle est donc classée parmi les troubles musculo squelettiques qui provoquent des difficultés ou l’incapacité à effectuer certains mouvements physiques.

Toute affection qui entraîne un trouble des mouvements effectués à la main étant due au dysfonctionnement du nerf médian du poignet fait partie du syndrome du canal carpien.

En effet le nerf médian joue un très grand rôle dans la mobilité de la main. C’est en effet grâce à lui que les pulpes du pouce de l’index et du majeur sont sensibles. Il assure également l’innervation des muscles théraniens et ceux du pouce.

Cette pathologie se manifeste par la rétraction du canal qui peut avoir diverses origines. Une origine externe les fractures et arthroses ou par épaississement des tendons entourés par le synoviale. On assiste alors à un conflit entre contenu et contenant. Ce qui endommage le nerf et l’empêche d’exercer en toute liberté sa fonction principale. On aboutit ainsi au déclenchement du syndrome du canal carpien, on assiste à l’étourdissement et perte des forces motrices de la main atteinte.

Le syndrome du canal carpien touche en moyenne 11 % des femmes et 3,5 % des hommes. Les personnes cinquantenaires ou ayant dépassés 75ans sont les plus exposés.

Il est possible de souffrir en même temps du syndrome du canal carpien des deux mains; d’une seule ou de l’une avant l’autre. Mais généralement, la main dominante qui est la plus active est celle qui est la plus exposée aux troubles.

Causes et facteurs favorisants la pathologie du syndrome et canal carpien

Cause du syndrome du canal carpien

Cette maladie à plusieurs causes; et tout ce qui provoque la compression du nerf médian du poignet peut être une cause du syndrome du canal carpien. Aussi, il existe différents facteurs qui eux-mêmes ne causent pas cette pathologie; mais peuvent toutefois augmenter les chances d’endommager au fur et à mesure le nerf médian. Néanmoins, il y a une catégorie de personnes ou travailleurs dont l’activité se fait manuellement et qui sont les plus exposés, nous citerons entre autres :

  • L’application de mouvements du poignet et de l’avant-bras durant des périodes prolongées. Par exemple jouer a la guitare.
  • Flexion extension et torsion du poignet.
  • Les mouvements qui demandent une force considérable dans la main, Comme le support de poids et objets lourds.
  • Les postures contraignantes pour la main; c’est-à-dire le fait de compresser longtemps sa main ou de la mettre dans une position inconfortable.
  • L’utilisation de machines ou instruments qui vibrent. Par exemple les machines à moudre.
  • Les blessures et les fractures au poignet rétrécissent le canal carpien et irritent le nerf. Ces fractures constituent les facteurs anatomiques. Les femmes sont en moyenne plus atteinte que les hommes; car la zone du canal carpien est beaucoup plus petite chez les hommes.
  • Les atteintes neurologiques augmentent les risques de lésions nerveuses. Donc les plus exposés sont les diabétiques, ce sont des facteurs métaboliques.
  • Les fluctuations hormonales sont également une cause considérable. Elles sont présentes surtout durant la ménopause, la grossesse, l’insuffisance rénale ou un état d’hypothyroïdie.
  • L’obésité car la présence de graisse compresse le nerf médian.
  • Les maladies liées à l’inflammation comme la polyarthrite rhumatoïde ou les infections compressent également le nerf médian. Ce sont des facteurs inflammatoires.

Symptômes du syndrome du canal carpien main  

Symptôme du syndrome du canal carpien
  • Sensations de gêne ou de picotement  au niveau de la main atteinte,
  • Des engourdissements,
  • Des fourmillements ou paresthésie,
  • Sensation de décharge électrique au niveau des doigts concernés,
  • Des douleurs au niveau des doigts de la main, en général les 4 doigts à partir du pouce,
  • Des douleurs pouvant s’étendre dans tout le bras et l’irradier,
  • Les symptômes surviennent le plus souvent la nuit, la pression de la face antérieure du poignet majore ce désagrément. Mais on peut soulager en secouant la main pendant une période. À un stade plus évolué, la force du pouce diminue et peut même disparaître. Il devient difficile voire impossible de tenir des objets avec la main.

Diagnostique de cette pathologie

En général le diagnostic se fait par examen clinique. Lorsque le patient ressent des fourmillements quand il utilise sa main pour des actions ou pendant la nuit en grande partie. Celui-ci se fait par études des symptômes, et ensuite un examen physique qui permettra d’étudier la capacité qu’ont les doigts de la main à se mouvoir et leur sensibilité. Toute anomalie prouve la présence du syndrome du canal carpien, le médecin devra donc faire des tests dits de provocation afin d’examiner plus profondément la sensibilité du patient. Après cela, on peut tirer des conclusions quant à la sévérité de la maladie et l’état du patient.

Lorsque cela s’avère nécessaire un électro-neuromyogramme (ENMG) s’effectue. Il permet d’évaluer plus en profondeur l’atteinte du patient et la gravité de la maladie. Dans cet examen il est question de mesurer la transmission nerveuse avec 2 électrodes qui se situent sur le chemin que le nerf emprunte. L’objectif de l’ENMG est de compléter et de confirmer le diagnostic du médecin traitant. Il permet en plus d’évaluer l’évolution de l’atteinte.

D’autres examens peuvent aussi être nécessaires. On a par exemple la radiographie et une échographie pour déterminer d’autres origines pouvant être à la base du rétrécissement du canal carpien; ou d’une éventuelle récidive de la maladie.

Traitements du syndrome du canal carpien main

Les manifestions et la durée des symptômes varient en fonction des causes. On peut traiter le syndrome du canal carpien efficacement sans qu’il en résulte une diminution permanente du volume des muscles de la main ou atrophie par plusieurs méthodes.

Dans 1 cas sur 3 les symptômes disparaissent sans traitement ils régressent au fur et à mesure jusqu’à disparition complète.

Lorsque les symptômes sont légers ils peuvent être soulagés par des pauses beaucoup plus fréquentes qui permettent à la main de se reposer.

Plus le traitement intervient tôt plus il est efficace et la récupération sans séquelle est d’autant plus évidente. Le traitement du syndrome du canal carpien repose en grande partie sur la suppression des raisons qui sont à la base de son apparition. D’où l’importance de maîtriser les causes et facteurs favorisants le syndrome du canal carpien. En outre, on assiste souvent au traitement partiel de la maladie ou juste à une régression des symptômes.

Traitement sans intervention de chirurgie

Les symptômes qui surviennent pendant la nuit peuvent être soulagés par le port d’une attelle amovible. Elle permet d’immobiliser le poignet et limiter les mouvements de celui-ci pour réduire les douleurs, les picotements et engourdissements qui peuvent être présents jusqu’à disparition complète. Néanmoins, le traitement appelé conservation n’est mis en place que lorsque la maladie n’est pas ou est très peu évoluée c’est-à-dire de faible gravité.

Attelle pour soigner le syndrome du canal carpien

On peut aussi faire une injection de corticoïdes dans le canal carpien pour soulager le patient et atténuer la douleur. Mais cette injection peut prendre un temps considérable avant l’observation de ses effets calmants. On peut également donner des antidouleurs au patient afin de le soulager. Nous avons par exemple des antalgiques comme le paracétamol ou des antis inflammatoires non stéroïdiens tel que l’ibuprofène.

Traitement avec opération chirurgicale

Lorsque toutes ces techniques sont inefficaces pour soulager durablement le patient ou faire disparaitre la pathologie, ou lorsque les symptômes sont de plus en plus accentués, une intervention chirurgicale doit s’effectuer. Elle se fait en coupant le ligament qui fait pression sur le nerf afin de le soulager. Cette opération consiste à décompresser du nerf médian et donc à éradiquer le syndrome du canal carpien.

Pour cette opération, il existe 2 techniques reconnues :

La technique à ciel ouvert

Consiste à inciser la paume de 3 cm environ afin de libérer le canal

Technique a ciel ouvert opération du canal carpien

La technique endoscopique

Le pli de flexion du poignet est incisé dans cette technique d’environ 1 cm, c’est la méthode la plus discrète

Technique endoscopique opération du canal carpien

Après cette opération peu importe la technique les soins post opératoires sont indispensables. En effet, ils permettent au patient de vite récupérer. Ces soins correspondent à un pansement dont il faut prendre soin et également par la prise de médicaments antalgiques pour calmer la douleur. Si les soins se font bien, au bout de 3 à 6 mois le patient pourra reprendre normalement le cours de sa vie après que la sensibilité de sa main ait disparu. Mais juste quelques semaines après l’opération les douleurs disparaîtront ainsi que les troubles de sensation.

Il est indispensable d’écouter les conseils du médecin traitant avant toute reprise d’activité manuelle.

Pour les patients dont le mal a été guéri sans opération, ils peuvent continuer leurs activités en portant une attelle. Celle ci réduira les mouvements de la main. Cependant, en ce qui concerne les efforts physiques ils devront attendre jusqu’à disparition complète des symptômes de douleur et désagrément.

La reprise du travail dépend de la gravité de la pathologie. Lorsqu’elle est sévère mieux vaut stopper le travail et tout ce qui nécessite une participation active de la main atteinte : la conduite d’un véhicule et autres ; si possible adapter ou modifier ses habitudes en les rendant fonction de l’état de mobilité des mains atteintes.

Si vous avez subit une opération, il est conseillé de maintenir les gestes du quotidien, par exemple manger ou s’habiller. Cela permettra de limiter les gonflements et les raideurs. Toutefois si vous fournissez beaucoup plus d’efforts avec votre main cela pourrait retarder votre rétablissement.

Evolution de la main après opération du canal carpien

Résumé

Au regard de ce qui précède, force est de constater que le trouble musculo squelettique appelé syndrome du canal carpien est une pathologie pouvant être bénigne ou plus grave affectant la main. En effet, elle entraîne la défaillance du nerf médian par sa compression ou élévation de la pression au sein du canal carpien. Ce qui peut engendrer une hypoesthésie, une synesthésie et une paresthésie des doigts médians ou mêmes paralyser carrément la main atteinte.

Plusieurs causes, facteurs ou maladies préexistantes peuvent augmenter davantage le risque de souffrir de cette pathologie. En particulier ceux entraînants d’une manière ou d’une autre la compression du nerf médian

L’étude des symptômes suivie des analyses cliniques ou autres examen nécessaire permettra de diagnostiquer la maladie. Cette étude permet aussi de trouver un traitement médicamenteux efficace en fonction de la cause. Lorsque celui-ci s’avère inefficace alors il faut une opération chirurgicale pour éradiquer les maux. Toutefois pour éviter de souffrir du syndrome du canal carpien; il est indispensable de prendre soin de sa santé et de laisser les mains se reposer pour récupérer après qu’elles aient effectuées un effort physique.

Articles recommandés